vie-idem

dcouvertes2

les-loisirs

Au menu: cheval ou bœuf?

Des consommateurs trompés : avons-nous mangé du cheval ou du bœuf ?

Question_mark

Depuis le vendredi 8 février 2013, un scandale sanitaire incriminant de grandes marques de la restauration a été mis à jour : Findus, Picard pour ne citer que les marques françaises, ont retrouvé des traces importantes de viande chevaline dans leur produit à base de viande labélisée pur bœuf à savoir des hachis Parmentier, des lasagnes, des moussakas et autres hamburgers. Bien que cette viande ne soit pas nocive pour la santé, ce n’est pas une viande qui fait partie de l’alimentation de nos amis anglais. A titre de comparaison un anglais qui mange du cheval équivaut à un français mangeant du chien. La pilule est difficile à avaler… La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a mené une enquête pour retrouver l’origine de cette viande et tous les acteurs par lesquelles elle a transité. Elle serait issue d’un abattoir roumain, qui aurait vendu la viande à un trader des Pays Bas, lui-même l’a revendu à un autre trader chypriote qu’il a lui-même revendu à la société alimentaire Spanghero, qui l’a revendu à Comigel qui distribue ensuite la viande à de grandes enseignes Findus, Picard, Tesco. Quel trajet ! Le plus choquant, c’est que nous sommes les premiers concernés, mais que nous ne savons même pas d’où vient ce qu’il y a dans notre assiette. Les hypothèses fusent : y-a-t-il eu tromperie du consommateur ou un malentendu ? Une tromperie est envisageable car la viande de cheval coute moins chère que la viande de bœuf et elle aurait rapporté plus de 300 000€ aux fraudeurs. L’hypothèse du malentendu est également probable, sur l’origine de la viande au moment de l’achat et alors, cela révèle de graves problèmes de traçabilité de la viande en Europe. Y aurait-il un manque de législation sur l’étiquetage de la viande en Europe ? Un complot entre plusieurs de ces grandes enseignes ? Les potentiels coupables sont multiples mais au matin du 12 février les soupçons se portaient sur le trader chypriote, Jan Fasen, déjà condamné en janvier 2012 pour avoir fait passer de la viande de cheval pour de la viande de bœuf halal… Mais le 14 février, coup de théâtre, c’est la société Spanghero basée dans l’Aude (Castelnaudary) qui serait coupable. Selon le ministre délégué à la consommation, M. Hamon, « Spanghero savait ». Elle a été accusée d’avoir acheté 42 tonnes de viandes de cheval, qu’elle ne veut pas reconnaître après analyse de la DGSCCRF. On peut être pratiquement sûr cette entreprise va déposer le bilan dans les prochains jours. Mais restons optimistes. Quand je repense au scandale de l’huile frelaté en 1981 en Espagne qui a causé la mort de 600 personnes et 20 000 blessés, je me dis qu’il ne faut pas penser que toutes les entreprises s’amusent à nous mentir sur l’origine de la viande quand une seule nous trahit et que ce n’est pas ce petit scandale qui va me dégouter de la viande de bœuf. Loin de là.

MEL Nicolas

radio-tv

portraits

photo-moment

logo-smag

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
59
Hier :
95
Semaine :
467
Mois :
1822
Total :
119348
Il y a 2 utilisateurs en ligne
-
2 invités
Copyright © 2018 L'Intarissable. Tous droits réservés.
EPIDEM -- L'INTARISSABLE'